Lisa

06 mai 2010

Parce que c'était ton combat ...

Posté par lisavz à 22:37 - Commentaires [3] - Permalien [#]

07 février 2010

Le temps passe ...

1966510_p_g

... la douleur s'atténue, restent l'absence et les souvenirs ...

Posté par lisavz à 07:19 - Commentaires [3] - Permalien [#]
10 décembre 2009

Papillotes

Ce matin, chez Ronron, j'évoquais les papillotes que j'allais envoyer à mes amis belges. Mais connaissez-vous les papillotes?

N_PROD_PHOTO1_3426_1061618533

La papillote est un chocolat accompagné d'un papier portant un message, le tout enveloppé dans un papier doré ou argenté. Cette friandise est originaire de Lyon et se consomme principalement pendant les fêtes deNoël.

Traditionnellement, la papillote est ainsi composée :

  • un papier extérieur : brillant, découpé en petites lamelles étincelantes;

  • au centre : une devinette, une blague, une citation amusante et/ou un pétard;

  • une friandise, parfois une pâte de fruits, mais plus généralement du chocolat.

La légende des papillotes :

A la fin du XVIII ème siècle à Lyon, Monsieur Papillot employait un jeune commis qui était amoureux d’une jeune fille. Pour communiquer avec elle, il lui envoyait des mots d’amour avec des bonbons emballés d’une manière spéciale. Le patron trouva l'idée intéressante et remplaça les mots d’amour par une petite blague...Les papillotes étaient nées.

Source Wikipédia

En tous cas chez nous, les papillotes, on adore ça!

Posté par lisavz à 20:59 - Commentaires [6] - Permalien [#]
23 novembre 2009

Eh ben ça y est ...

... Elle a frappé à notre porte

Qu'elle s'appelle saisonnière ou bien H1N machin ...

On n'en sait rien ...

Mais ma princesse est bien fatiguée ...

th_

Posté par lisavz à 16:52 - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 novembre 2009

Ma chanson du moment ...

Rien de plus , tout est dit ...

Posté par lisavz à 07:16 - Commentaires [2] - Permalien [#]

30 avril 2009

Un peu d'histoire ...

1er mai, fête du travail ... Mais d'où vient cette tradition?

1ermaiGrandjouan

Le 1er mai 1886, la pression des syndicats permet à environ 200.000 travailleurs américains d'obtenir la journée de huit heures. 340.000 autres doivent faire grève pour forcer leur employeur à céder. Le 3 mai, une manifestation fait trois morts, entrainant dès le lendemain une marche de protestation. Alors que la manifestation se disperse à Haymarket Square et qu'il ne reste plus que 200 manifestants face à autant de policiers, une bombe explose devant les forces de l'ordre, faisant une quinzaine de morts dans les rangs de la police. Trois syndicalistes anarchistes sont jugés et condamnés à la prison à perpétuité. Cinq autres sont pendus le 11 novembre 1886.

Trois ans après le drame de Chicago, la IIe Internationale socialiste réunie en congrès à Paris se donne pour objectif la journée de huit heures (semaine de 48 heures)
Le 20 juin 1889, sur une proposition de Raymond Lavigne, est décidé qu'il sera
« organisé une grande manifestation à date fixe de manière que dans tous les pays et dans toutes les villes à la fois, le même jour convenu, les travailleurs mettent les pouvoirs publics en demeure de réduire légalement à huit heures la journée de travail et d'appliquer les autres résolutions du congrès. Attendu qu'une semblable manifestation a été déjà décidée pour le 1er mai 1890 par l'AFL, dans son congrès de décembre 1888 tenu à Saint Louis, cette date est adoptée pour la manifestation.»

Le 1er mai 1891, à Fourmies, la manifestation est réprimée par la troupe qui tire à bout portant sur la foule pacifique des ouvriers. Elle fait dix morts dont 8 jeunes de moins de 21 ans. L' ouvrière Marie Blondeau, habillée de blanc et les bras couverts de fleurs, devient le symbole de cette journée.
Le drame de Fourmies contribue à faire du 1er mai une date symbolique dans le monde ouvrier.

En 1920, La Russie soviétique de Lénine fait du 1er mai une journée chômée. D'autres pays d'Europe l'imitent. Hitler en 1933, pour se rallier les ouvriers, fait du 1er mai une journée chômée et payée.
La France de pétain fait de même sous l'Occupation en 1941.
En avril 1947, la mesure est reprise par le gouvernement de la Libération : le 1er mai devient un jour férié et payé.

Mais qu'en est-il de la petite fleur?

untitledx

En France, dès 1890, les manifestants du 1er mai ont pris l'habitude de défiler en portant à la boutonnière un triangle rouge. Celui-ci symbolise la division de la journée en trois parties égales : travail, sommeil, loisirs.

Le triangle est quelques années plus tard remplacé par la fleur d'églantine. En 1907, à Paris, le muguet, symbole du printemps en Île-de-France, remplace cette dernière. Le brin de muguet est porté à la boutonnière avec un ruban rouge.

Posté par lisavz à 18:48 - Commentaires [8] - Permalien [#]
27 avril 2009

Les Bigottes

Nous parlions de Brassens sur le blog de Rejays et j'évoquais également Brel. Aussi, je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager ce texte là :

Les bigotes

Elles vieillissent à petits pas
De petits chiens en petits chats
Les bigotes
Elles vieillissent d'autant plus vite
Qu'elles confondent l'amour et l'eau bénite
Comme toutes les bigotes

Ah ! Si j’étais diable, en les voyant parfois
Je crois que je me ferais châtrer
Si j'étais Dieu en les voyant prier
Je crois que je perdrais la foi
Par les bigotes

Elles processionnent à petits pas
De bénitier en bénitier
Les bigotes
Et patati et patata
Mes oreilles commencent à siffler
Les bigotes

Vêtues de noir comme Monsieur le curé
Qui est trop bon avec les créatures
Elles s'embigotent les yeux baissés
Comme si Dieu dormait sous leurs chaussures
De bigotes

Le samedi soir après l'turbin
On voit l'ouvrier parisien
Mais pas d'bigotes
Car c'est au fond de leur maison
Qu'elles se préservent des garçons
Les bigotes

Qui préfèrent se ratatiner
De vêpres en vêpres de messe en messe
Toutes fières d'avoir pu conserver
Le diamant qui dort entre leurs f...
De bigotes

Puis elles meurent à petits pas
A petit feu, en petit tas
Les bigotes
Qui cimetièrent à petits pas
Au petit jour, d'un petit froid
De bigotes

Et dans le ciel qui n'existe pas
Les anges font vite un paradis pour elles
Une auréole et deux bouts d'ailes
Et elles s'envolent... à petits pas
De bigotes

Posté par lisavz à 13:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 avril 2009

Méchanceté gratuite

Le plaisir de la méchanceté échappe aux âmes simples.

Jean Claude Silbermann

LS017062

Alors je dois être simple parce que je ne comprends pas cette méchanceté gratuite de la part d'une personne pour qui j'avais plutôt de l'affection, voir même de la compassion.

Posté par lisavz à 10:55 - Commentaires [9] - Permalien [#]
14 mars 2009

Anniversaire

Et en parlant d'homme de demain, mon fils à 18 ans aujourd'hui ... C'est un jeune homme agréable et responsable, je suis plutôt fière de lui.

85064984

A cette occasion je vous propose de lire ou de relire ce poème de Rudyard Kipling (enfin sa traduction par paul Eluard) que j'adore.

Si tu peux voir détruit l'ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
Ou, perdre d'un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir ;

Si tu peux être amant sans être fou d'amour,
Si tu peux être fort sans cesser d'être tendre
Et, te sentant haï sans haïr à ton tour,
Pourtant lutter et te défendre ;

Si tu peux supporter d'entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d'entendre mentir sur toi leur bouche folle,
Sans mentir toi-même d'un seul mot ;

Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère
Sans qu'aucun d'eux soit tout pour toi ;

Si tu sais méditer, observer et connaître
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur ;
Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser sans n'être qu'un penseur ;

Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent,
Si tu sais être bon, si tu sais être sage
Sans être moral ni pédant ;

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
Et recevoir ces deux menteurs d'un même front,
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdront,

Alors, les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
Seront à tout jamais tes esclaves soumis
Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire,

  Tu seras un Homme, mon fils.

Vous pouvez lire la version originale ici : http://www.feelingsurfer.net/garp/poesie/Kipling.If.html

Posté par lisavz à 07:55 - Commentaires [4] - Permalien [#]
08 mars 2009

Femmes

"Les femmes sont les mères des hommes de demain"

80295097

J' ai entendu cette petite phrase toute simple à la radio cette semaine et je l'ai trouvée très belle. Elle m'a frappée parce qu'elle répond avec une grande évidence à une question que je me pose fréquement quand je regarde les actualités ...

200356481_001

Posté par lisavz à 07:59 - Commentaires [2] - Permalien [#]